Le jour -- plutôt la nuit -- où j'ai installé Arch Linux pour la première fois, je voulais faire un dual boot, histoire de continuer à faire des conneries sous Windows. Je l'avais déjà fait avec d'autres distributions comme sur plusieurs autres machines, et je voulais continuer à procéder de la sorte -- seule structure que jusqu'alors j'avais connue.

Bref, une manipulation plus loin dans l'utilisation de fdisk lors du processus d'installation (c'était bien avant les Arch Install Scripts), et j'avais écrasé mon disque. Un peu d'inattention et Arch Linux était le seul système d'exploitation sur ma machine.

Heureusement, j'avais fait une sauvegarde de mes données, ayant tout de même pris en compte qu'il était possible que je fasse une grosse connerie. On peut dire que j'avais eu le nez creux.

Ce qu'il faut retenir, c'est que n'ai jamais réinstallé Windows depuis, ni sur cette machine ni sur aucune autre. J'y ai gardé mon installation d'Arch Linux et depuis cinq ou six ans je n'ai jamais dû réinstaller. Je n'ai même jamais réessayé de faire un dual boot avec quelque système que ce soit.