Ceci n'est qu'un bref billet d'humeur dédié à me plaindre. En cause : la difficile cohabitation de l'écran de mon netbook et de mon environnement de bureau préféré, GNOME.

Le Samsung N210 Plus dont je suis l'heureux propriétaire depuis quelques temps est un netbook et, à ce titre, a un écran d'une résolution de 1024 sur 600 pixels Certes ce n'est pas bien grand, mais c'est tout à fait suffisant pour mon utilisation : naviguer sur les Internets, éditer des documents (en LaTeX ou en texte brut), correspondre par email ou XMPP, maintenir mon serveur depuis SSH.

Un si petit écran est tout à fait nécessaire pour moi qui trimbale ma machine pour prendre des notes en cours. J'exclus la possibilité de me déplacer avec une plus grande machine, du moins une que j'aurais payée de ma poche, et qui pourrait avoir moins d'autonomie : j'avoisine les 8 heures d'autonomie avec mon Samsung.

Cependant, je m'aperçois à l'usage de GNOME de détails qui me donnent l'impression que l'environnement de bureau en question n'est pas pensé pour une si petite résolution. Voici une liste non-exhaustive des problèmes rencontrés avec version 3.10 sur Arch Linux.

Capture d'écran de 2013-10-13 19:28:46

L'outil de sélection de l'arrière-plan « déborde » de l'écran : les trois boutons de sélection (Papiers peints, Images, Couleurs) sont invisibles et inatteignables.

Capture du 2013-10-13 19:35:01

Le nom des éléments du menu d'Activités est minuscule et tronqué, ce qui les rend incompréhensibles (heureusement, je n'utilise que rarement ce procédé, préférant une recherche en appuyant sur la touche Super puis en entrant le nom de l'application désirée). D'ailleurs, ce même menu d'activité occupe un carré central alors qu'il y a encore de la place à l'écran : il n'est déjà pas grand, pourquoi ne pas tout « remplir » ?

Capture d'écran de 2013-10-13 19:39:27

La place disponible pour rédiger un message dans Evolution est minime : 9 lignes (ou 7 en cas de formatage HTML), soit un paragraphe dans le cas des mails tartinesques que je peux envoyer.

Capture d'écran de 2013-10-13 19:47:14

Alors que des applications telles que Fichiers (nautilus) et Web (epiphany) évoluent vers une rationalisation de l'espace utile en ayant joint la barre de titre et la barre d'outils, ce qui est une très bonne idée, d'autres comme gedit, Terminal (gnome-terminal), ... sont à la traîne et bouffent de la place au contenu

J'adore GNOME, vraiment, il y a dans cet environnement de bureau des paradigmes qui m'enthousiasment et une cohésion de l'interface qui me plaît hautement. Cependant, des détails comme ceux que je relève tendent à me rendre l'utilisation de GNOME sinon inconfortable, au moins sous-optimale. GNOME n'est pas fini, je le sais et je continuerai à l'utiliser, mais des inégalités dans l'évolution des applications montrent l'ampleur de la tâche encore à accomplir pour avoir un environnement totalement cohérent.

NB : pas mieux avec Cinnamon, le Menu déborde de l'écran lui aussi.

PS : je connais l'existence des WM et tiling managers, j'ai été un fervent utilisateur de i3 sur ma précédente machine.