Mise à jour 20161025 : l'ensemble des comptes et des salons de discussion en jappix.com sont (ou vont être) transférés sur l'infrastructure de Movim, gérée par Timothée Jaussoin (aka edhelas). [source]

Jappix serait mort, et ce faisant le lien avec un nombre conséquent de mes contacts qui y avait une adresse #XMPP. C’est ce qui arrive quand on lance une boîte bien remplie d’œufs dans son panier.

Il suffit de regarder les messages sur le dépôt git pour se dire que le projet a été abandonné. Personne, je crois, ne reprochera à Valerian Saliou de se défaire du projet pour se consacrer à d'autres. Pourtant, avec tout le domaine jappix.com qui tombe dans les choux, j’ai l’impression que l'abandon d'un projet va ici de paire avec l'abandon d'un service, pourtant pas mal peuplé au vu de ma liste de contacts.

Un serveur XMPP peut être hébergé chez soi me dira-t-on, mais soyons honnêtes 30 secondes : ça n'est pas à la portée de tout le monde de déployer et d'administrer un serveur avec sa petite instance de #prosody qui tourne dessus. On se retrouve donc avec des ruches de comptes postés à un même endroit, faisant les frais de l’administration et de la gouvernance du service. Si l’on demande un compte chez moi, par exemple, la connexion se coupera de temps en temps puisque j’adore chipoter à ma machine, prosody redémarre donc souvent.

Jappix était l’une de ses ruches : 8 000 comptes il y a 5 ans (tout de même), soit un bon paquet de monde qui se retrouve à la rue. Cyrille, le troll chauve qui avait une adresse @jappix.com, m’a soufflé à l’oreille qu’il n'y a eu ni message de service, ni préavis de cessation des activités. Puisque je n’ai pas encore de réponse de Valerian, je lui laisse le bénéfice du doute mais soit il s'agit d'une erreur, soit c'est pas vraiment super sympa.

Or, maintenant que le nom de domaine pointe vers le néant (et que j'ai perdu un quart de mes contacts), que faire ?

Au plus simple, se rediriger vers Movim, l'un des autres projet de client XMPP qui roule dans votre navigateur web. Movim permet même de créer un compte sur le serveur @movim.eu depuis l'un de ses serveurs italien ou néerlandais. Edhelas, qui est derrière le projet, me dit qu'il est en contact avec Valerian : peut-être que ces deux-là nous sortiront un lapin de leur chapeau.

Sinon, je conseillerais aux autres sans-abri de l'XMMP de s'inscrire sur l’un des serveurs faisant partie de la fédération JabberFR, pour moi une valeur sûre gérée par des personnes qui essaient de faire ça bien.

La fédération JabberFR propose un formulaire d’inscription aux serveurs de celle-ci. Il suffit d’y faire défiler la liste déroulante des serveurs et choisir l’adresse qui plaît le plus afin de se créer un compte en un tournemain. Or Link Mauve qui s'en occupe m'avertit que la librairie XMPPPHP utilisée par cette page tombe dans les choux, et que donc le service ne fonctionne malheureusement pas. J'espère qu'un jour viendra où la fédération (la jolie page cassée) JabberFR permettra de s'inscrire sur un serveur XMPP en deux coups de cuillère à pot, avec quelques exigences de qualité du service (ne pas tout couper d'un coup, par exemple) et de respect de la vie privée des comptes créés de surcroît. Si vous voulez vous investir dans le projet, n'hésitez pas ! Link Mauve a plein de chouettes idées qu'il se fera un plaisir de partager avec vous.

Qu'à cela ne tienne, ce qu'il est possible de faire, c'est de remarquer un domaine dont vous appréciez le nom (par exemple ouaza.com de Raphaël Hertzog), là ou sur l'annuaire général des serveurs publics XMPP, ouvrir votre programme client (par exemple Pidgin), ajouter un compte XMPP et cocher la ligne de création de compte en bas de la fenêtre.

Pour rappel, mon adresse XMPP est la même que mon adresse mail qui se trouve ici.